• ericmarciano

En immersion dans notre week-end de quatre jours au NEC de Marly



Du samedi 28 avril au mardi 1er mai, la troupe de Locksley Mus’ s’est installée au NEC de Marly pour une session de répétitions intensives de quatre jours pour la préparation de « Notre-Dame, la Malédiction de Quasimodo » qui se jouera les 2 et 3 juin au NEC.

Les deux premiers jours ont été principalement dédiés à la mise en place et aux réglages du son et des lumières. Ils ont également permis à la troupe de prendre ses marques sur scène et de découvrir les décors dans lesquels elle évoluera.

Tous ces réglages ont demandé un travail minutieux à nos techniciens qui ne se sont pas arrêtés une seconde pendant ces quatre jours.

Entre les réglages des micros, des retours, du son plus généralement, des lumières, des projections vidéo… ils ont tout mis en œuvre pour le confort des chanteurs comme des musiciens tout en s’assurant d’obtenir un rendu inoubliable pour les futurs spectateurs.

Quant à Sophie Delmas, elle est sur tous les fronts ! Elle réalise quelques ajustements à la mise en scène, est en même temps en régie pour donner des instructions aux techniciens… le travail de plusieurs personnes assumé par une seule. Tout le monde réalise le privilège de travailler une telle professionnelle de la comédie musicale. Elle apporte un regard différent, une énergie et un savoir-faire si précieux à la troupe !

Une fois ces éléments mis en place et bien que les musiciens ne soient pas encore présents, le spectacle prend déjà une autre dimension. L’énergie et la motivation montent d’un cran, chacun se donne toujours plus pour être à la hauteur et fournir un spectacle digne de ce nom.

Pendant ce temps, Véronique Klein s’affaire en coulisses. Notre coordinatrice costumes a établi son coin retouches dans les couloirs du NEC et se rend disponible pour quiconque constate un problème avec sa tenue. C’est un travail de titan qu’elle réalise depuis des mois, en collaboration avec les lycées professionnels Blaise Pascal de Forbach, Alain Fournier de Metz et St-Joseph de Freyming Merlebach, mais elle est passionnée et le résultat de nos fantastiques partenaires est incroyable…

Chloé Coulemon, responsable des accessoires et décors, n’est pas bien loin pour s’assurer que tout est au bon endroit, en bon état, prêt à entrer sur scène.

Jennifer Legal, armée de ses pinces à cheveux, sa laque et ses peignes, teste les premières coiffures qu’elle a imaginées pour la troupe. Des coiffures rapides – car il faudra l’être pour coiffer les quarante chanteurs et danseuses ! – mais efficaces qui feront à coup sûr leur effet !

De son côté, Annaïk Kratzer fait un essai maquillage pour Quasimodo et les réactions ne se font pas attendre. Le sonneur de cloches est bien dans les couloirs du NEC… 

Enfin, Serge Klein et Yann Jenny, appareils photo en main, capturent chaque instant de répétition. Entre instants volés d’une conversation et photographies du spectacle, nous gardons grâce à eux des souvenirs impérissables de ces instants si précieux.

Ainsi, nous avons la preuve que Locksley Mus’, ce ne sont pas que des chanteurs, danseurs et musiciens. Il y a toute une équipe dans l’ombre qui se donne du mal et sans qui le spectacle ne serait pas ce qu’il est.

Le lundi, les musiciens sont arrivés. La dernière pièce du puzzle pour que la troupe soit au grand complet. Les dix musiciens accordent leurs instruments, font les balances avec les techniciens puis la troupe les rejoint pour enchaîner le premier acte l’après-midi et le deuxième acte le lendemain. Le passage des bandes-son de répétition à la musique live telle qu’elle sera lors du spectacle est un moment parfois déroutant mais excitant. Sous la direction de Ferdinand Bistocchi, l’orchestre nous emporte du parvis de Notre-Dame à la Cour des Miracles.

Le mardi après-midi, alors que la session de quatre jours touche à sa fin, il est grand temps pour la troupe de réaliser un filage complet, en condition réelle du spectacle. Ce fut un moment fort en énergie et en émotion pour tout le monde. « Vous avez tout d’un spectacle parisien » lance Sophie Delmas à la fin du filage. La fierté et la joie se ressentent chez chacun, l’envie d’être à la Première aussi.

Ces quatre jours ont confirmé que le pari fou de monter un spectacle aussi ambitieux en quelques mois sera réussi. Toute la troupe de Locksley Mus’ a hâte de vous montrer son projet pour lequel elle s’est tant impliquée. Résultat les 2 et 3 juin au NEC de Marly !!!!

Réservations au 03.87.66.97.38 ou sur la page dédiée de notre site.


282 vues